Le centre de l'Univers

Par le Collectif Ashtar
Reçu le 8 août 2010 par Simon Leclerc





Salutations à vous, chers enfants de la Terre.

Il nous fait plaisir de vous retrouver, en ce jour béni. Même si en temps terrestre notre dernier entretien sous cette forme remonte à quelque temps, sachez que nous n’avons jamais été séparés et que ne le serons jamais. En même temps, nous constatons que ces moments où la connaissance se synthétise sous la forme d’un message communiqué vous stimulent à vous relier consciemment à nous. Dans ces périodes d’intimité, vous êtes alors davantage présents à vous-même, puisque c’est à travers vos sens subtils que vous nous percevez. Et de notre côté, nous observons ce processus de reconnaissance avec beaucoup d’enthousiasme, car nous vous savons alors plus près de vous. Tout cela est magnifique.

Nos amis humains comprennent maintenant l’importance d’honorer leur Être incarné et leur corps physique, porte d’entrée des énergies du Nouveau Monde. Si vous tentez de vous réfugier dans l’Univers pour éviter l’incarnation, vous vous heurtez à un vide, n’étant ni présent aux réalités universelles, ni présent à celles de la Terre. C’est véritablement à partir du plan physique et de votre corps que vous pouvez accéder consciemment à vos pouvoirs individuels. Sans le corps, tout le parcours transitoire vers les nouvelles énergies de la Terre est voué à l’échec. L’énergie du corps est le maître d’œuvre dans la tridimensionnalité. Cet énoncé pourrait vous surprendre, mais c’est pourtant la vérité.

La conscience du corps
La conscience du corps module le rythme d’émission des énergies que vous êtes en mesure d’absorber. Nous le consultons pour connaître votre capacité à intégrer une nouvelle énergie qui est bénéfique pour votre Être, une énergie que votre Âme appelle. Lorsqu’il nous informe de la justesse du rythme, nous sommes alors autorisés à transmettre. Sa sagesse nous dicte la pertinence de nos actions, que vous êtes à même de ressentir par la suite. Une fois l’intégration complétée, vous captez dans votre corps un renouveau qui se fait sentir avec plus de présence. L’initiation est alors terminée.

Vous aurez compris que tout est une question d’équilibre, vos rythmes individuel et collectif se devant d’être respectés. Même si un Être humain implore l’Univers de lui permettre d’accéder à un état de conscience élargie, si son corps ne peut l’absorber, son Âme refusera l’apport énergétique additionnel. L’Être pourrait alors se sentir trahi par l’Univers, mais paradoxalement, c’est précisément par respect que ce dernier ralentira l’intensité, pour éviter les débordements.

Vous le savez maintenant, c’est à travers vous que l’Univers s’exprime et se manifeste. Peu importe où vous êtes et où vous vous dirigez, vous êtes au centre de votre Univers.

Une théorie ancienne
À une époque de votre histoire, des humains ont émis l’hypothèse que les étoiles tournaient autour de la Terre. Vous avez cru ces Êtres erronés, mais leur vision était fondée sur une vérité. Certes, ils ont émis cette théorie à partir d’une vision nombriliste de la vie, mais en même temps, un aspect d’eux ressentait que l’Être qui observait les étoiles était au centre de son propre Univers. Sans son regard pour les contempler, les étoiles n’existaient plus. Pouvez-vous prouver le contraire? Pouvez-vous prouver que les étoiles sont toujours en place lorsque vous cessez de les regarder? Votre science a déjà démontré que certaines d’entre elles se sont éteintes des milliers d’années avant que leur lumière ne cesse de briller dans la nuit.

Et votre lieu de vie. Comment savez-vous s’il continue d’exister lorsque vous le quittez? Peut-être s’éteint-il un moment pour se reposer, le temps que vous reveniez à la maison en fin de jour? Ce film avec les jouets qui s’animent lorsqu’ils ne sont plus soumis au regard des humains inspire une réflexion sur ce thème, n’est-ce pas?

Et lorsque vous dormez, allez-vous vers la réalité ou le rêve? Où est la vérité? Et si votre monde était une illusion, le rêve qu’un groupe d’Âmes aurait conçu pour expérimenter une réalité spécifique, basée sur une envie d’exploration précise. Qui détient la vérité et qui est dans l’illusion?

La nouvelle science
De la physique quantique émerge actuellement des confirmations de ce changement de paradigme, de cette réalité continuellement en mouvement qui s’adapte à l’Être qui l’observe. Dans les années à venir, votre science vous démontrera, preuves à l’appui, l’existence de mondes parallèles au vôtre. Où sont ces mondes, nous demanderez-vous ? Ils sont précisément à l’endroit où vous êtes. Et pourtant, la plupart d’entre vous ne les voient pas. C’est parce qu’ils vibrent à un rythme différent. Voilà pourquoi ils peuvent cohabiter avec votre monde sans le perturber, du moins, sans le faire de façon perceptible.

Est-ce que ces mondes sont inexistants parce que vous ne les percevez pas? Vous pourriez être tentés de répondre qu’ils continuent d’exister en parallèle. Mais pour l’Être qui choisit de donner foi uniquement à ce que ses cinq sens physiques lui offrent comme sensation, il ne les considèrera pas. Pour lui, ces mondes ne seront pas réels et toute preuve qui voudra démontrer le contraire ne sera pas autorisée à entrer dans son champ aurique. Cette réalité sera maintenue en place jusqu’à ce que l’Être choisisse de créer une ouverture en lui. Mais à cela, il faudra ajouter la réalité de l’Âme qui co-crée avec sa partie incarnée, ce qui permet à des occurrences magiques de se produire chez des Êtres qui, en apparence, ne semblent pas appeler d’ouverture.

Une réalité qui prend vie
Maintenant, qu’en est-il de l’Être qui s’ouvre à cette réalité, mais qui ne la perçoit pas de façon palpable? Vous pourriez nous dire qu’il n’est alors pas en mesure de prouver sa vision, puisque ses sens ne lui permettent pas, pour le moment, de capter cette existence. Et nous savons que plusieurs d’entre vous avancent avec foi, tout en ne pouvant confirmer officiellement les idées admises.

En vérité, dès qu’un Être accepte une réalité, celle-ci commence à se structurer et à prendre vie autour de lui, même s’il ne la perçoit pas encore. Le temps va alors entrer en jeu, puisqu’il permettra à l’Être de transiter progressivement vers la nouvelle réalité qu’il aura récemment acceptée, dans la mesure où il saura maintenir en place intérieurement son nouvel état de conscience. Et c’est souvent à cet endroit précis que plusieurs d’entre vous se coincent.

Les doutes
Le piège dans cette équation est d’abandonner votre pouvoir aux doutes et aux pensées limitées qui peuplent votre réalité et qui vous immobilisent. Nous avons déjà mentionné que les doutes existent dans la tridimensionnalité afin de stimuler les Êtres à aller de l’avant (lire Le doute, cet incompris), tout comme l’ombre stimule les humains à devenir lumineux. Malgré les apparences, les doutes servent l’expérience de l’oubli de vos origines universelles, car ils donnent une perspective à la voie du retour. Sans eux, l’apprentissage dans la matière aurait été fortement limité, puisqu’il n’y aurait pas eu de dépassement de soi.

Sur la voie de la conscience, les humains apprennent à composer avec les doutes, pour que ceux-ci cessent de les paralyser et se transforment plutôt en stimulateur de vie. Pensez-y un instant. Si les doutes n’existaient pas, tous les humains seraient automatiquement ascensionnés et votre dimension n’existerait pas. Le doute est l’ingrédient clé qui permet à la vie de se déployer dans la tridimensionnalité. C’est lui qui maintient les énergies plus lourdes en place, en limitant leur mouvement d’exploration. Par la même occasion, il est aussi l’obstacle à dépasser pour s’affranchir de votre réalité limitée.

La réflexion sur le doute s’applique autant aux choix que vous effectuez dans votre vie quotidienne, qu’aux réalités perceptibles ou non que vous acceptez dans votre psyché. À ce niveau, un Être qui attend une preuve tangible avant de donner foi à une réalité sera toujours ralenti par ses croyances, car celles-ci lui présenteront un reflet extérieur correspondant à son univers intérieur. Si, pour lui, l’invisible n’existe pas puisqu’il ne l’a pas encore observé, en tant que créateur souverain de son univers, sa structure mentale manifestera extérieurement ce qu’il aura accepté intérieurement, c’est-à-dire l’inexistence d’une réalité invisible.

Le processus créateur
À l’opposé, l’Être qui avance et s’abandonne au processus créateur en lui, invitera une réalité de plus en plus illimitée à pénétrer son champ aurique. Cette évolution se poursuivra jusqu’à qu’il ne fasse plus de séparation entre ce que ses sens physiques et ses sens subtils perçoivent, ces derniers devenant alors le prolongement de sa réalité expansive.

Vous comprenez maintenant pourquoi chaque Être est au centre de son Univers. À partir de son pouvoir créateur, chacun crée sa vie en fonction de ce qu’il accepte comme réalité. La vie est ainsi façonnée par tout un ensemble de réalités qui s’entremêlent au gré des croyances et des idées acceptées de chacun.

Si vous pouviez percevoir votre dimension avec notre regard, vous verriez un enchevêtrement d’Univers individuels qui se croisent et se décroisent selon les pensées émises. Chaque Être perçoit la vie selon ce qu’il porte en lui, teinté par ses mémoires, ses conditionnements et ses peurs, mais aussi par ses idéaux, sa lumière et sa créativité. Cela crée une réalité que l’Être est par la suite invité à expérimenter, jusqu’à ce qu’il accepte de laisser entrer de nouveaux éléments. Dès qu’il change son regard sur sa vie, sa réalité extérieure se modifie en conséquence.

Un portail
Votre humanité se présente maintenant devant un seuil, un portail qui se dessine à l’horizon d’un futur rapproché. Ce portail vers le Nouveau Monde est une invitation à accepter ce que vous ne connaissez pas consciemment au niveau de l’expérience. Plusieurs Êtres tentent de définir le futur en fonction des références qu’ils ont du passé, et cela a relativement bien fonctionné jusqu’à présent. Mais dans cette nouvelle réalité qui s’ouvre devant vous, vous ne pourrez fonctionner de la sorte. Des mondes parallèles au vôtre croiseront votre dimension, ce qui va apporter de nouveaux éléments pour lesquels vous n’avez aucune référence en ce moment.

Ce message vise à vous encourager à laisser aller votre vision limitée de la vie et à accueillir une réalité que vos sens physiques ne peuvent comprendre pour le moment. Devez-vous vous juger de ne pas percevoir cet autre univers? Rappelez-vous que votre état d’oublie n’est pas une punition cosmique, mais une réponse à une envie d’exploration de votre Âme dans la matière (lire Les aventuriers de l’amour). Si vous jugez cet élément, vous vous fragilisez. Pour compléter le cycle dans la grâce de votre Être, il est essentiel que vous vous abandonniez au processus, tout en accueillant le nouveau avec un cœur d’enfant, à la fois fasciné par le potentiel de découverte qui se présente maintenant devant vous et confiant que vous êtes accompagné et soutenu dans ce processus.

Le nouveau et l’ancien
Nous vous le disons : le nouveau ne s’appuiera plus sur l’ancien, car les rythmes vibratoires ne sont plus compatibles. Vos références ne vous serviront pas pour définir l’aventure qui s’ouvre devant vous. Si nous vous demandons de comprendre avec votre psyché humaine ce qu’est la réalité d’être à plusieurs endroits en même temps, vous réalisez rapidement l’impasse que ceci représente. Et c’est pourtant une étape de votre destination.

Si vous résistez à laisser venir le nouveau parce que vous ne le comprenez pas, vous aurez de la difficulté à traverser le passage à venir. Votre corps physique et votre psyché vous rappelleront, quelques malaises à l’appui, l’importance de vous ouvrir et d’accueillir. Vous comprendrez alors le véritable sens de l’abandon, dans une acceptation inconditionnelle de ce qui est. Et nous pouvons vous l’affirmer, Ce Qui Est est beaucoup plus vaste que vous ne pouvez l’imaginer.

Accepter de nouvelles idées
Parce que vous êtes au centre de votre Univers, rappelez-vous que vous êtes aussi les seuls responsables de ce que vous laissez pénétrer en vous comme idée. Et puisque vos repères actuels ne vous permettent pas d’envisager le futur, nous vous suggérons d’utiliser cette période pour larguer ce qui ne vous convient plus, tout en accueillant le vide que ceci représente. Vous constaterez que ce vide fera bientôt place au plein, propulsé par l’énergie amoureuse de l’univers qui vous offrira ses joyaux. Votre détermination à aller vivre l’expérience humaine et à compléter le cycle en cours marquera votre véritable couronnement.

À travers ce message, nous souhaitons stimuler en vous l’envie de plonger avec enthousiasme dans l’aventure, plutôt que de craindre l’inconnu qu’elle représente. Dans ce parcours qui se poursuit, vous vous rendrez compte que tout votre Être vous stimulera à lâcher-prise. Votre humain conditionné pourra s’accrocher à quelques repères s’il le souhaite, mais il aura tôt fait de les abandonner lorsqu’il constatera à quel point ils ne lui servent plus.

Rencontre au sommet
Ce message se termine, mais nous vous invitons à le poursuivre durant votre prochaine nuit avec une « rencontre au sommet ». Si vous le souhaitez, nous vous proposons de demander à vos Guides personnels de vous conduire dans ce monde parallèle que vous savez être votre prochaine destination. Il est essentiel que vous soyez les initiateurs de ce voyage pour que celui-ci puisse prendre forme. Même si nous vous le proposons, votre libre arbitre doit être honoré ici.

Dans cette expérience vibratoire, nous vous accueillerons en cet espace parallèle afin de vous présenter votre nouvelle réalité. La majorité d’entre vous ne garderez aucun souvenir de ce voyage ou très peu, mais sachez qu’un aspect de vous se souviendra des éléments clés qui vous auront été présentés. Le but ici n’est pas de tout connaître à l’avance pour réduire l’inconfort face à l’inconnu, mais plutôt de vous stimuler en vous présentant une réalité absolument magique que vous appelez à vous depuis maintenant 13 000 ans.

Soyez bénis chers amis de la Terre. Nous vous aimons et vous reconnaissons comme faisant partie intégrante de la grande Famille Universelle. Nous savons que vous n’avez plus le souvenir de vos origines parmi les étoiles, mais ceci sera jusqu’à ce qu’une nouvelle réalité vous présente cette connaissance, réalité que vous aurez accepté en potentiel avant même qu’elle ne se soit présentée concrètement à vous. Voilà le sens sacré de notre message de ce jour.

Salutations à vous.

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------

Reçu le 8 août 2010, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci


Retour à la page précédente