Le pardon et les transformations

Par le Collectif Ashtar
Reçu le 9 juillet 2011 par Simon Leclerc





Salutations à vous, chers enfants de la Terre,

Il nous fait plaisir de nous présenter de nouveau à vos côtés en ce jour béni. Nous sommes heureux d’apporter un autre volet à nos éclairages visant à éveiller la nature universelle en chaque Être humain.

Nous comprenons les oppositions qui amènent les Êtres incarnés à résister à cette réalité et nous ne jugeons pas ceci. En même temps, nous percevons dans la conscience collective des humains une brèche évidente qui appelle en ce moment une autre réalité, un autre mouvement de conscience. Ce que nous présentons à ce groupe de lecteurs humains via cette forme de communication est présenté en parallèle partout à travers le monde, via différentes formes de communication.

Les énergies actuellement dirigées vers la Terre ont toutes pour but d’éveiller les Êtres à leur réalité universelle. Voilà un constat simple, qui est à la fois magnifique et expansif.

La réalité de Dieu
L’un des obstacles qui freinent la réconciliation des humains avec leur nature universelle est associé à la perception qu’ils ont de la réalité de Dieu, un concept selon lequel les Êtres croient qu’ils sont loin de Dieu et que pour s’en rapprocher, ils doivent le mériter. Ils partent du principe qu’ils sont impurs et qu’ils doivent se raffiner pour regagner l’estime de l’Univers, ou de Dieu, selon la perception. Nous avons déjà vu ensemble que cette vision a amené les Êtres à vouloir redevenir parfaits, croyants qu’ainsi, ils regagneraient leur place « à la droite de Dieu ». Ce concept est à la base d’une distorsion présente dans votre conscience collective et qui dure depuis les débuts de votre humanité.

Accepter de vous réconcilier avec Dieu, concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ? C’est d’accepter que vous soyez des Êtres souverains et que Dieu n’ait pas à vous pardonner. Vous ne l’avez jamais offensé, et personne ne vous a jamais offensé non plus. Voilà un concept plus difficile à accueillir, n’est-il point ?

Le théâtre humain
Chers amis, comprenons ensemble que tous les rôles de votre théâtre humain ont été merveilleusement bien joués. Tous les acteurs que vous avez sélectionnés ont joué leur rôle avec brio, et les mémoires karmiques sont maintenant terminées. Il n’y a plus rien à faire, il n’y a plus rien à dire, il n’y a plus rien à guérir. Il n’y a qu’à être. Être ce que vous êtes, des Êtres d’amour, des Êtres de lumière.

Vous savez que ce monde est en transformation. Vous le percevez cellulairement. Les Êtres ont besoin de cette transformation. Ils ont besoin de reconnaître qu’ils sont dans un monde en transition, que ce monde n’est pas la finalité, la fatalité, mais le commencement d’un tout nouveau mode de vie sur Terre. Et il est vrai que dans les prochains 6 ou 7 ans, ce monde, géologiquement, économiquement, politiquement, religieusement, médicalement, spirituellement, se transforme du tout au tout. Et dans ces transformations, beaucoup d’Êtres auront l’impression que Dieu est en colère, que Dieu abat sa colère sur les hommes. Mais vous comprenez que toutes ces tensions sont liées à la résistance à l’amour.

La résistance
Tous les obstacles rencontrés sur Terre sont liés à la résistance à l’amour. Ce n’est pas Dieu qui s’acharne sur les humains, c’est la résistance que les Êtres offrent à l’amour qui crée les tensions que vous rencontrez; la résistance à s’aimer inconditionnellement et à accepter d’être aimé inconditionnellement. C’est cela le véritable pardon, se pardonner d’avoir résisté à l’amour.

Le pardon n’est pas « voilà, je te pardonne de m’avoir offensé ». Cela n’est pas le pardon, c’est plutôt une incompréhension des rôles. Lorsqu’un Être pardonne à un autre Être de l’avoir offensé, il ne comprend pas qu’il a lui-même créé cette offense. Il n’a pas à pardonner à cet autre Être, il a à se pardonner à lui-même d’avoir créé cette offense. L’autre Être, il faut le remercier d’avoir accompli son rôle, et non pas lui pardonner. Et en le remerciant sincèrement et de façon ressentie, vous le libérez de son rôle. Voilà une nuance fondamentale à saisir, et aussi, difficile à accepter pour plusieurs, nous le comprenons. Mais c’est pourtant la vérité.

Les Êtres humains n’ont pas à pardonner, ils ont à remercier la vie, remercier les autres Êtres d’avoir si merveilleusement bien joué leur rôle. Et ils ont à se pardonner eux d’avoir interprété qu’il leur fallait créer ces drames, ces tensions, ces complexités dans leur vie pour comprendre que durant tout ce temps, ils résistaient à l’amour. Et maintenant, ils sont prêts à l’accueillir totalement, sans limite ni réserve. Voilà qui est magnifique!

Les transformations
Si des passages sont plus complexes à traverser dans vos vies, acceptez que ce soit la résistance à l’amour entretenue pendant tant de siècles sur cette Terre qui en soit la cause. Celle-ci crée l’amplification des tensions ressenties durant les transformations. Lorsque les Êtres sont dans un total lâcher-prise amoureux, il n’y a plus de résistance. Tout s’ouvre, tout s’accepte, et tout est reconnu et démasqué. Vous ne voyez plus la vie de la même façon, car les voiles de l’illusion s’amenuisent jusqu’à s’estomper complètement. Et c’est ainsi que les mondes que vous connaissez se transforment lumineusement.

Dans les transformations à venir, plusieurs groupuscules sont à naître, créés par des Êtres qui portent des visions très concrètes du Nouveau Monde et qui ont envie de les offrir aux autres. Ces Êtres ne seront pas des utopistes, même s’ils s’adonnent à la rêverie. Ils portent le rêve éveillé. Leurs visions ne seront pas irréalistes, elles seront ancrées dans une réalité parallèle bien réelle et nourrie par des énergies universelles. Vous vous rendrez compte que leurs projets, qui seraient qualifiés de fictifs il y a de cela quelques années à peine, stimuleront profondément les Êtres à s’engager sur la voie du changement. Ne craignez pas de les suivre s’ils vous proposent des visions réinventées de la vie, car à travers eux, un Nouveau Monde est en train de naître. Et plusieurs d’entre vous portent ces visions renouvelées. Osez les offrir aux autres, et vous serez étonné de constater que les Êtres autour de vous auront envie d’y croire eux aussi.

Les nouveaux modèles
Lorsque tous les Êtres auront abandonné la résistance à l’amour, les nouveaux modèles de vie leur seront présentés. Mais d’ici là, les groupuscules qui sont à se créer formeront la matrice de vie de ce Nouveau Monde. Ceux-ci vont complètement transformer la vie à la surface, car ils proposeront de nouvelles alternatives viables aux anciennes façons de vivre désuètes.

Au moment où les Êtres auront abandonné la résistance à l’amour, les Travailleurs de Lumière montreront aux autres de nouveaux modèles de vie sociale. C’est le rôle que vous êtes tous venus accomplir sur Terre. Toutes les compétitions, les guerres, les concurrences, les enjeux et les jeux de pouvoir cèderont leur place à l’amour véritable, celui qui existe dans le cœur sacré de chaque Être humain, qu’il en soit conscient ou non. Sa nature véritable s’exprime à travers l’amour qui émane de son cœur. Et cet amour ne connaît aucune limite, ni barrière. Il ne juge pas. Il est, voilà tout.

Les associations
La transition planétaire actuelle requiert un état d’union. Tous les Êtres sur des voies de conscience comme vous appellent en ce moment des associations avec d’autres Êtres de fréquences similaires. Les Êtres seuls et isolés auront de la difficulté dans le passage, car c’est un temps d’union.

Les humains sont des Êtres de communauté. Ils ont naturellement envie de s’unir, de s’associer aux autres. Cela est magnifique. Cela fait partie de votre élan d’Âme, tant individuellement que collectivement. Vous unir à des groupes qui portent des visions parallèles, voilà ce qui caractérise le passage en cours et l’élan naturel de chaque Être. Mais vous ne le faites pas pour recréer un monde isolé du reste, vous le faites pour vous unir à un monde qui est rassembleur et qui présente, tel un phare, de nouvelles possibilités aux Êtres humains. C’est cela qui est le plus important : montrer aux Êtres humains de nouvelles options. Car dans la transition, beaucoup d’Êtres auront perdu l’espoir.

L’espoir
Il est important que l’espoir puisse renaître. Mais il y a aussi un piège derrière cet espoir, soit celui de nourrir chez les Êtres le concept que « demain sera meilleur », comme s’ils étaient séparés de ce demain. Lorsqu’un Être « attend avec espoir », cela peut être très limitatif, car il se désincarne alors, oubliant qu’il est celui qui peut changer sa réalité. Nous ne suggérons donc pas l’espoir passif.

Mais il est juste d’observer que les modèles d’espoir peuvent transformer l’implication des Êtres dans leur vie, parce qu’alors, ils perçoivent des avenues potentielles, même si celles-ci ne sont pas encore concrètes et réelles. Le simple fait de savoir qu’elles existent offre une toute autre stimulation à un Être et éveille son pouvoir créateur.

Le rêve éveillé
Imaginez que nous vous annoncions que vous vous préparez à recevoir un héritage de près de 1 M de dollars d’un parent éloigné. Et nous vous disons « nous ne savons pas quand vous le recevrez, car il y a des papiers administratifs à compléter, des démarches et des formalités. Mais vous avez 1 M de dollars. » À ce moment, vous commencez à créer des plans en fonction de vos nouveaux moyens. Vous vous mettez à rêver. Vous n’êtes plus dans l’espoir, mais dans le rêve éveillé. Vous n’espérez pas pouvoir créer ceci ou cela, vous savez qu’un jour, vous le pourrez. C’est simplement qu’il y a un délai avant de le manifester concrètement.

Et voilà qu’un an après, l’héritage n’est toujours pas présent, mais vous avez généré des solutions qui vous rapprochent de plus en plus près de vos rêves. Et à un certain moment, que l’héritage se présente ou non dans votre vie n’a plus d’importance, car tous vos rêves sont déjà réalisés. Pourquoi ? Parce que la possibilité très concrète de l’héritage a généré en vous la conviction. Et la conviction a fait en sorte que vous vous êtes placé au centre de votre vie et que vous avez accepté de créer réellement. Vous y avez cru. Et même si l’héritage ne vous parvient jamais, si vous ne tombez pas dans le piège du drame relié aux apparences, vous découvrirez de nouvelles opportunités magiques qui se présenteront nécessairement à vous. Elles viendront stimuler votre créativité pour magnétiser l’objet de vos rêves, parce que vous vous serez autorisé à y croire.

L’héritage
Tous les Êtres sur Terre reçoivent en ce moment cette promesse d’héritage. L’héritage, c’est celui de Dieu. L’héritage d’être un Christ sur Terre et de savoir que tout peut être créé à partir du rêve éveillé qui s’associe à la conviction. Non pas la conviction que vous recevrez bientôt un héritage financier, mais la conviction que vous pouvez tout créer à partir du Christ en vous.

Dans notre exemple, l’héritage est le moyen d’amener l’Être à croire à ses rêves. Mais ce n’est pas l’héritage qui permet la manifestation des rêves, c’est la conviction.

Les Êtres humains ont besoin d’espoir, mais d’un espoir qui s’associe à la conviction, et non pas d’un espoir qui s’associe à la possibilité, comme s’il s’agissait d’un billet de loterie.

Nous vous transmettons cet exemple en ce jour pour mieux toucher les Êtres et vous amener à comprendre que beaucoup ont perdu cet espoir. Ils ne croient plus qu’ils peuvent vivre sur une planète d’amour, unis aux autres frères et sœurs humains. Les Êtres de fréquence similaire ont besoin de se rassembler maintenant, pour qu’ensemble, ils puissent présenter de nouvelles voies, de nouveaux chemins aux autres qui maintiendront la résistance à l’amour.

Montrer l’exemple
Maintenant, l’invitation n’est pas de convaincre les autres qu’ils veulent s’unir, chacun est invité à vivre ses propres expériences et à créer son univers en fonction de ce qu’il perçoit de la vie. Vous montrez l’exemple, mais chacun est libre d’emprunter le chemin ou non. Tenter de convaincre un Être, c’est chercher à invalider son univers, alors qu’en vérité, tous les univers existent simultanément. Vous n’avez pas à convaincre qui que ce soit, vous avez à incarner le chemin. Vous êtes la voie, le chemin vers la liberté véritable.

Beaucoup d’Êtres résistent actuellement sur Terre. En cette fin de cycle, ils renforcent leurs barricades. Vous nous direz que cela est paradoxal, car si l’humanité est en train de se transformer lumineusement, comment est-ce que les barricades peuvent ainsi s’alourdir ? Mais pourtant, c’est ce que vous observez. Les Êtres ressentent de plus en plus de pression intérieure à s’ouvrir à une autre réalité, et voilà que leurs mémoires leur donnent l’impression qu’ils doivent se protéger davantage de cette pulsion intérieure.

Les gardiens
Imaginez un Être dans sa demeure qui utilise un chien de garde pour se protéger des autres à l’extérieur. Et voilà que tous les Êtres à l’extérieur sont si amoureux de la vie qu’ils veulent inviter le propriétaire barricadé à venir jouer avec eux. Le mouvement est très joyeux et gracieux. Tous les Êtres viennent cogner alternativement à la porte. « Mais venez, venez jouer, la vie est si belle ». Et voilà que l’Être à l’intérieur a l’impression qu’il est envahi. C’est pourtant la joie pure qui pousse les autres à offrir les invitations. Mais l’Être barricadé se sent envahi, il a l’impression qu’il n’est pas respecté et il veut renforcer les protections. Il acquiert davantage de chiens, jusqu’à ce qu’une meute complète soit en poste pour le protéger. Mais en réalité, les chiens ne le protègent pas, ils le maintiennent prisonnier à l’intérieur de sa barricade.

Beaucoup d’Êtres se replient actuellement dans leurs derniers retranchements. Ce processus durera jusqu’à ce qu’à un moment, la pression devienne si grande qu’ils ne pourront plus la contenir. Ils accepteront alors de se laisser toucher par l’amour, ne serait-ce qu’un instant. Et lorsque l’amour pénètre la barricade, la porte s’ouvre et l’Être reçoit de plus en plus de lumière. Il accueille à ce moment une autre réalité de lui-même. Et tout à coup, les chiens de garde se mettent à jouer, car ils comprennent eux aussi qu’ils n’ont plus rien à protéger, ils sont libérés de leur fonction. Tous peuvent maintenant jouer.

La vie au-delà
Au niveau énergétique, l’intensité amoureuse pousse tous les Êtres à accepter une réalité parallèle, à accepter que la vie existe au-delà de ce qu’ils perçoivent. Et bientôt, vous aurez une démonstration évidente qu’il existe la vie au-delà de ce qui est visible.

Collectivement, les humains découvriront des démonstrations de la vie au-delà de ce qu’ils perçoivent être la vie. La vie est beaucoup plus vaste dans l’invisible que dans le visible. En tant qu’Être humain, vous ne percevez qu’un tout petit aspect de l’Univers. Et lorsque les Êtres utilisent ce tout petit fragment pour définir les vérités cosmiques, le décalage est tel qu’ils n’arrivent plus à donner sens à leur vie. Mais lorsqu’un Être comprend qu’il est en relation avec ce petit fragment de la vie, il n’est plus fragilisé par ses limites. Il s’appuie sur elles pour progressivement vivre un état de plus en plus large et expansif. Et cela est magnifique. C’est ce que vous nommez l’évolution.

Des unions émouvantes
Dans la transition, les Êtres qui veulent poursuivre l’isolement en cavalier solitaire ne seront plus en résonance avec les lois universelles. En parallèle, les Êtres qui s’ouvrent à l’union avec les autres vivront des unions vraiment émouvantes, surtout lorsque les Êtres venus d’ailleurs se joindront à vous. Cela va profondément réjouir les cœurs humains, tout en faisant craindre, vous vous en doutez, d’autres cœurs en transition, qui imagineront qu’il s’agit d’un envahissement.

Et cela requerra de la part d’Êtres comme vous beaucoup de compassion et de patience. Car si vous avez mis plusieurs vies à vous préparer à ce rendez-vous, d’autres, tout comme la cigale et la fourmi, ont chanté en s’amusant. Il n’y a pas de drame à chanter au contraire. Mais lorsque l’Être chante pour oublier qu’il souffre, voilà qu’il ne prend plus le temps de préparer son véhicule. Et c’est là qu’il est intéressant de transformer le regard, parce que les Êtres humains auront à ce moment besoin de nouveaux modèles. Ils devront s’ouvrir à ces possibilités, qui se présenteront lorsqu’ils auront abandonné les résistances à l’amour.

Dans ce passage assez étroit, beaucoup d’Êtres seront profondément bousculés. Énergétiquement, individuellement, ils ne comprendront pas comment tout ce à quoi ils ont cru peut si rapidement s’éteindre. Et parce qu’ils n’auront pas cultivé d’alternative, ils auront l’impression qu’il n’y a plus d’espoir, qu’il n’y a plus de possibilité. Les repères auront disparu. Et lorsqu’ils toucheront vraiment ce que nous nommons le point zéro de la chute, le lâcher-prise total accompagné d’une sensation de vide absolu, voilà qu’à ce moment, la lumière se présentera.

Les Êtres comme vous sont la lumière. Les projets que vous portez en vous sont la lumière. Leurs mises en place dans votre monde sont la lumière. Cette lumière va naître à partir du vide qui l’a solidifiée. Ce passage à vide n’est pas ombrageux, c’est la lumière de vie qui se déploie dans toute son intensité. Sachez voir au-delà des illusions.

Un outil essentiel
Chers amis, dans ce contexte de transition planétaire sans précédent, la méditation demeure votre outil le plus sacré pour vous aider à rester centré et à vous préparer aux changements en cours. Elle n’est pas qu’importante, elle est fondamentale.

Comprenons ensemble que dans les dimensions subtiles, les Êtres ne méditent pas. Vous nous direz « mais pourquoi méditer alors, si, dans les plans subtils, les Êtres ne méditent pas ? C’est donc un signe de faiblesse, une inutilité ». Non pas chers amis, au contraire.

La méditation est le moyen que vous avez créé pour vibrer à la fréquence de la 5 e dimension, dans un monde de 3 e dimension. C’est le moyen de préserver vos vibrations élevées, tout en côtoyant la densité terrestre. Vous êtes de ce monde, mais vos antennes sont d’un autre monde. C’est ainsi que vous permettez au brouillard, aux voiles qui vous séparent des autres mondes, de s’amincir. Et tout à coup, comme une girafe, vous puisez la connaissance ailleurs, pour l’apporter à votre monde. Vous créez des ponts vibratoires.

La méditation quotidienne est hautement bénéfique, nécessaire même, pour traverser les portails des mondes et des dimensions, jusqu’à atteindre un espace vibratoire où elle n’est plus utile. Mais alors, l’Être ne va pas cesser de méditer, sa vie devient une méditation continuelle, car il est en contact permanent avec la 5 e dimension. C’est ainsi que la méditation devient le chemin vers la liberté, vers la libération véritable de l’Être incarné.

Revenir en soi
Maintenant, les méthodes de méditation ne sont pas si importantes. Elles peuvent se succéder, se transformer, peu importe. Plus vous la pratiquez, plus elle se raffine. Voilà un principe très simple. La méditation, c’est l’art de revenir en soi, au centre de son Être, en toute simplicité. C’est la capacité de fermer vos sens extérieurs, pour revenir en votre centre sacré, dans le cœur de votre Être, dans votre pyramide individuelle. Vous redevenez ainsi de plus en plus conscient de votre lien avec l’aspect de vous qui vit et vibre déjà dans la 5 e dimension.

Et une période de quelques minutes chaque jour est plus stimulante pour votre Être qu’un long moment une fois par semaine, car ces périodes quotidiennes vous amènent à développer un réflexe cellulaire. Votre corps devient alors un participant à part entière du processus de réveil stimulé par la méditation.

Un allié principal
La méditation ne va pas tout régler dans votre vie. Mais sa pratique quotidienne éveille votre conscience et raffine vos pensées. Votre rythme vibratoire s’élève, ce qui vous amène à changer votre état d’esprit et vous offre une perspective différente sur vous-même, sur qui vous croyez être et sur ce que vous êtes au-delà du masque de l’incarnation terrestre.

Qui êtes-vous ? Vous êtes l’Univers. Qui est l’Univers, c’est votre Âme, votre Être Christique. Dieu à travers vous, et vous, ne faites qu’Un. Et tout le mouvement que vous mettez en place en ce moment vise, collectivement et individuellement, à amincir les voiles qui vous séparent de l’illusion d’être séparé de Dieu. Sur ce chemin, la méditation est l’un de vos principaux alliés.

Vous n’êtes jamais séparé de Dieu et ne le serez jamais. Mais en ce moment, vous vous séparez de l’illusion d’en être séparé. Vous transformez cette illusion jusqu’à ce qu’elle ne devienne qu’une douce brise à peine perceptible. Et alors, vous comprenez que Dieu, principe de vie de tout l’Univers, s’exprime à travers vous en tant que Christ devenu homme, et homme devenu Christ.

Chers amis, nous sommes profondément heureux d’avoir pu vous accompagner en ce jour. Comme toujours, notre message se veut éclairant et stimulant. S’il éveille de la honte, du déni ou toute forme de malaise, permettez-vous d’accompagner votre Être à ressentir pleinement cette sensation. Car c’est la lumière en vous qui utilise ce message pour vous apporter une guérison. Ne résistez pas, accueillez ce passage en toute simplicité. Vous êtes si magnifique lorsque vous vous abandonnez au processus naturel de la vie. Qu’il en soit ainsi, chez amis !

Nous vous remercions de ce temps que vous nous avez accordé. Nous vous saluons et allons maintenant quitter.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------

Reçu le 9 juillet 2011, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci


Retour à la page précédente