Le corps émotionnel et le Nouveau Monde

Par le Commandant Ashtar

Reçu le 23 décembre 2007, par Simon Leclerc

 

Salutation à vous, chers enfants de la Terre. Ici le Commandant Ashtar de la Grande Fraternité des Étoiles.

Nous répondons avec empressement à l’invitation de notre partenaire pour nous entretenir avec vous d’un sujet particulier à ce carrefour important de votre humanité. Peu d’entre vous en sont réellement conscients, mais la majorité des travailleurs de la lumière portent en eux des déséquilibres importants au niveau de leur corps émotionnel.

À un premier niveau, cet énoncé pourrait vous surprendre car vous correspondez à ces Êtres qui ont effectué énormément d’introspection et de recherche sur eux-mêmes ces dernières années. Vous avez sincèrement cherché à découvrir davantage de ce que vous êtes, tout en démasquant les fausses représentations de vous-même, ce qui vous a amené à expérimenter de grandes ouvertures de conscience et une réceptivité grandissante. Ceci est merveilleux et nous le reconnaissons. Ces introspections vous ont été grandement bénéfiques. Bénéfiques oui, mais jusqu’à un certains point. Ce point se nomme «le corps émotionnel».

Vous avez grandi dans un environnement qui vous a stimulé à découvrir la vie à travers le regard de vos proches. C'est-à-dire que dès votre jeune âge, on vous a inculqué ce qui était convenable et non convenable dans vos sociétés. Et à ce moment, votre désir d’être accueilli et reconnu par votre famille biologique vous a amené à renoncer à un ressenti important à l’intérieur de vous concernant la vie existant au-delà de la forme physique. Presque tous ceux qui liront ce texte ressentiront cet énoncé comme étant juste pour eux, ils s’y reconnaîtront.

Cet écart entre ce que vous avez ressenti intérieurement comme étant juste et ce que vous avez reçu comme information extérieure concernant la «vérité» sur ce monde a entraîné une fermeture importante au niveau de votre psyché. Puisque le premier mouvement d’un Être dans la vie est naturellement d’aimer et d’être aimé, vous avez cherché en premier lieu la reconnaissance de vos proches, même si pour y arriver, il vous fallait renoncer à ce que vous ressentiez profondément comme étant juste.

Jusqu’à maintenant, nous ne vous apprenons rien de nouveau à votre sujet. Vous savez qu’à un moment précis de votre incarnation, vous avez été mis en contact avec des Êtres et des expériences qui ont été marquantes pour vous et vous ont entraîné vers une ouverture de conscience individuelle (et collective). Ce fut un processus d’expansion important où vous avez retrouvé (et continuez de la faire) la mémoire au sujet de qui vous êtes réellement. Nous pouvons dès lors vous annoncer que l’année 2008 en sera une significative au niveau des retrouvailles avec vous-même, au niveau du retour de votre «mémoire cosmique». Ce sera une année de découverte de vos talents individuels réels. Cela est déjà pressenti à l’intérieur de vous.

Cette description nous amène maintenant au cœur du sujet de ce message, soit le lien avec le corps émotionnel. Permettez-nous une explication plus globale de ce que représentent les différents corps que vous possédez. Le corps physique est le plus dense de ces corps, mais il en existe de multiples autres, gravitant en vous, autour de vous et dans des réalités parallèles. L’image que nous pourrions vous transmettre à ce sujet est celle des poupées russes s’emboîtant les unes dans les autres. Vous pouvez imaginer cet alignement de poupées comme étant une représentation symbolique de vos différents corps énergétiques.

Lorsque nous vous observons chers Êtres, nous constatons que vos corps mentaux et spirituels ont pris beaucoup d’expansion. Vos différents corps évoluent chers Êtres et apportent à la conscience incarnée des informations subtiles qui sont par la suite décortiquées sous la forme d’intuitions et de sensations. Mais lorsque nous observons vos corps émotionnels, nous dirions que collectivement, ils se sont arrêtés de grandir vers l’âge de 11 ans.

Pouvez-vous imaginer votre Être, possédant de multiples corps subtils en expansion continuelle et recherchant de nouveaux éléments pour se découvrir davantage ? Imaginez maintenant que parmi cette «cohabitation» de corps «matures» en expansion continuelle, il y a un enfant blessé en recherche de reconnaissance. Imaginez cet enfant affaibli gravitant autour des adultes et ayant un comportement que vous associeriez à un Être à la recherche d’attention. L’image que nous pourrions vous transmettre est celle de cet enfant qui se laisse tomber sur le sol devant des adultes pour obtenir l’attention et la reconnaissance des siens. Sans vouloir encourager l’attitude, vous comprenez que cet enfant est blessé et qu’il recherche votre amour. Cet enfant existe en vous chers Êtres, il cherche maintenant votre accueil et votre acceptation inconditionnels afin de grandir et de danser parmi les adultes.

Comprenez que cet aspect de vous souhaite recevoir l’amour et la reconnaissance de l’ensemble de votre Être afin de croître en sagesse et en confiance. Mais lorsque ses blessures ne sont pas conscientisées par votre Être, le corps émotionnel est alors privé de votre lumière de guérison et prend le «contrôle» de votre vie pour attirer votre attention. Il vous fait réagir à toutes sortes de situations et vous entraîne dans des valses émotives incontrôlables, vous faisant passer alternativement par de grands états expansifs, laissant subitement la place à des sentiments de petitesse, d’incompétence, ou autres, parfois incontrôlables. Un corps émotionnel immature vous fragilise.

La fonction du corps émotionnel est d’indiquer les éléments déséquilibrés à l’intérieur de vous. Il réagit aux situations vécues qui sont associées à une mémoire en vous, en émettant un signal émotif vous invitant à une attention particulière, à une présence amoureuse envers vous-même, à une disponibilité. En présence d’émotions intenses, beaucoup d’humains ont développé le réflexe de tenter de calmer l’émotion, de la contrôler ou de la contourner, en attendant qu’elle se calme.

Pour vous protéger de l’immaturité du corps émotionnel, vous avez mis en place des mécanismes de défense vous permettant d’être «fonctionnel» dans vos sociétés, évitant ainsi que les tribulations de cet aspect de vous ne vous entraînent vers davantage de problématiques et d’inconforts. Vous avez créé collectivement des mesures de contournement pour calmer l’enfant intérieur en le convainquant que ses réactions n’étaient pas justifiées, qu’il devait se calmer et qu’il prenait trop de place. Cet aspect de vous-même cherche maintenant à retrouver sa véritable place à l’intérieur de vous et vous demande de reconnaître sa contribution réelle à votre processus de retour à la maison.

La forme d’émotion que vous vivez sur terre n’existe pas dans les niveaux de conscience plus subtils. En quittant vos demeures d’origine, vous avez dû composer avec cet élément fort nouveau associé à l’incarnation humaine. Vous n’en êtes point à vos premières expériences sur ce plan de conscience, mais en même temps, nous aimerions vous dire que jamais auparavant cet écart entre le ressenti et la réalité extérieure n’aura été vécu avec autant d’intensité (surtout durant les premières années de votre vie).

Les Êtres moins sensibles aux énergies subtiles (la majorité de la population) vivent aussi cet écart, mais de façon beaucoup plus inconsciente, ce qui diminue considérablement l’impact sur leur corps émotionnel. Leur besoin de conformité et d’être reconnus par leurs pairs n’est pas menacé par une réalité intérieure différente. Même si cette stabilité est précaire au niveau cellulaire, nous pourrions vous dire que ces Êtres n’ont pas vécu avec autant d’intensité les chocs d’incohérence que vous avez vécus, ce qui a considérablement limité les blessures de leur corps émotionnel. Pour beaucoup d’entre eux (pas tous), leur enfant intérieur est devenu un adulte et ils ont su s’adapter à la réalité terrestre. Les blessures sont importantes au niveau des autres corps subtils, mais au niveau de cette recherche d’acceptation et de reconnaissance, nous dirions qu’ils ont une longueur d’avance sur vous, chers Êtres.

Nous vous avons mentionné à quelques reprises que le choc que vous ressentirez en observant nos véhicules volants dans vos ciels sera important. Nous aimerions maintenant mentionner que ce choc sera principalement associé au fait que vos corps émotionnels n’y seront pas préparés. Bien que votre enfant intérieur souhaite ardemment cette rencontre, il surestime sa préparation en ne comprenant pas que l’intensité vibratoire d’une telle rencontre requiert un niveau de sagesse important pour être correctement vécu. En ce sens, nous tentons maintenant d’apporter une réponse à un questionnement que nous recevons souvent au sujet de notre arrivée parmi vous. Nous entendons vos consciences nous mentionner que vous êtes prêts, mais vos corps émotionnels encore immatures créent une brèche dans vos énergies et vous affaiblissent. C’est comme si l’une de vos poupées russes ne s’assemblait plus correctement avec les autres.

N’entendez pas nos mots comme un constat d’échec, car ce n’est certes pas le cas. Vous êtes de grands Êtres d’amour ayant effectué un travail considérable pour enraciner davantage de lumière sur ce plan de conscience. Mais en transportant avec vous cette fragilité au niveau de votre corps émotionnel, vous vous êtes maintenu dans un état de vulnérabilité car vous êtes devenu le sujet de votre enfant intérieur, au lieu d’en être le parent amoureux.

Si vous vous reconnaissez dans cette description (ce sera le cas de plusieurs), accueillez ces propos avec amour et conscience. Entrez en relation maintenant avec votre corps émotionnel et informez-le de votre intention de l’aider à grandir et à se guérir. Rassurez votre enfant intérieur sur le fait que vous allez être attentif à ses requêtes et lui permettre d’exprimer ses sentiments sans restrictions.

Ne craignez point de devenir des Êtres instables et fragiles, au contraire. En accueillant inconditionnellement les émotions que vous ressentez sans vous juger ni tenter de les réprimer, vous constaterez que votre corps émotionnel s’en portera mieux. Vous l’observerez grandir très rapidement et rattraper la croissance des autres aspects de vous-même. Et surtout, vous deviendrez des Êtres beaucoup plus stables et équilibrés, manifestant une force grandissante qui vous sera essentielle pour traverser les transformations planétaires. Vous sentirez un plus grand centrement en vous et serez apte à accueillir les situations qui se présenteront avec puissance, compassion et détachement.

En cette période de célébration, offrez-vous le cadeau de l’amour inconditionnel face à votre enfant intérieur. Permettez-lui de vous rejoindre dans ce processus évolutif et invitez-le à votre table. Offrez-lui un accueil sans conditions et invitez-le à vous présenter ses offrandes, à vous offrir sa contribution unique.

Nous vous invitons à utiliser cette période actuelle d’élévation de la conscience pour préparer vos corps émotionnels à la transition, à ce grand saut quantique parmi les étoiles. Sachez que nous vous accompagnons dans cette guérison et reconnaissons en vous les grands guerriers de lumière que vous êtes.

Nourrissez la conviction en vous et offrez véritablement l’amour, la reconnaissance et la guérison à votre enfant intérieur. Vous serez impressionné de constater à quel point la croissance de votre corps émotionnel sera rapide et apportera une stabilité à vos énergies. Vous ne serez plus sujet à ses états d’âme, mais bénéficierez vraiment de sa contribution.

Les émotions sont des amplificateurs de la manifestation sur la terre, elles sont uniques à votre plan de conscience. Sur la voie de la maîtrise, votre corps émotionnel doit redevenir votre partenaire, et non plus être cet aspect de vous contraignant qu’il vous faut contrôler. Laissez grandir le corps émotionnel, permettez-lui de bouger et offrez-lui votre amour et votre reconnaissance inconditionnels. Vous serez impressionné des transformations que ceci apportera en vous.

Nous vous saluons et vous aimons tendrement. Nous sommes votre famille élargie des étoiles.

Le Commandant Ashtar et la Fraternité des Étoiles

--------------------------------------

Reçu le 23 décembre 2007, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci


 

Retour à la page précédente